Les usagers de la mer

Le processus de concertation initié avec les usagers de la mer va se poursuivre ces prochaines années. En effet, le littoral et l’espace maritime sont des territoires importants pour de nombreuses activités telles que la pêche, le tourisme, l’activité portuaire ou encore le transport maritime.

A titre d’illustration, les porteurs du projet travaillent en collaboration avec les Comités des Pêches (régional et interdépartemental) et les Prud’homies. Il s’agit d’identifier les activités de pêche présentes afin d’avoir l’évaluation la plus fine des incidences du parc éolien.
Cette collaboration avec les pêcheurs et les représentants de la profession est nécessaire dès le démarrage du projet, notamment pour la définition d’une zone de moindre impact.

Celle-ci perdurera durant la construction et l’exploitation du projet. L’ambition des maîtres d’ouvrage est d’aboutir à un projet co-construit, ancré territorialement et accepté par les usagers historiques de la mer, clef de voute d’un développement réussi.