La gorgone

La Méditerranée ne représente que 0,7% de la surface des océans, mais constitue un des réservoirs majeurs de la biodiversité marine et côtière, avec 28% d’espèces endémiques, 7,5% de la faune et 18% de la flore marine mondiale.

C’est une espèce des fonds rocheux présente sur les tombants orientés au nord, sous les surplombs, ou à l’entrée des grottes. Elle est souvent fixée sur les parois verticales, en peuplement dense. Elle vit depuis 7 m minimum jusqu’à 110 mètres de profondeur.

Le coenenchyme, c’est à dire la partie charnue qui recouvre l’axe squelettique, est le plus souvent de couleur pourpre. La gorgone se fixe au substrat rocheux par un élargissement de sa base. Les rameaux sont dichotomiques, c’est-à-dire avec des branches se divisant par deux.  La croissance de la gorgone est de 1 à 5 centimètres par an (par bourgeonnement) pour atteindre l’âge adulte vers 15 ans, soit pour les plus grandes une taille proche de 1 mètre. La longévité est mal connue mais probablement supérieure à 25 ans.

Related Post