Une technologie d'avenir

Les atouts de l’éolien flottant

L’éolien en mer posé est adapté pour des zones ne dépassant pas 30 à 50 m de fond. Au-delà de ces profondeurs, l’éolien flottant est une solution qui présente de nombreux atouts.

Le passage par une ferme pilote permettra de valider les avantages technologiques et économiques de l’éolien flottant. Cette étape est fondamentale pour optimiser l’apprentissage de cette nouvelle énergie verte.

  • Des zones plus profondes : Cette nouvelle technologie consiste à installer des éoliennes puissantes sur des structures flottantes arrimées aux fonds marins. Elle est ainsi à la fois héritière des technologies utilisées pour les plateformes pétrolières ou gazières et des considérables avancées technologiques  réalisées ces dernières années par l’éolien.
  • Une énergie considérable : Les turbines captent les vents marins puissants et réguliers. Leur production est ainsi particulièrement importante : les 4 éoliennes au large de Leucate-Le Barcarès  produiront par an l’équivalent de la consommation électrique d’une ville de 50 000 habitants.
  • Une bonne intégration au site : Les éoliennes flottantes seront éloignées à environ 16 km des côtes, et seront peu visibles depuis le continent. Elles seront par ailleurs à l’écart des zones de pêche côtières et des activités de plaisance.
  • Des facilités de construction et de maintenance : L’éolien flottant ne nécessite pas d’installer des fondations ou d’avoir recours à des navires spécialisés comme l’éolien posé. La plupart des opérations sont réalisées au port comme l’installation de l’éolienne sur le flotteur. Celle-ci est ensuite remorquée sur site pour être ancrée et connectée au câble de puissance qui rejoint la côte selon un tracé sous-marin et souterrain.
  • De nouveaux métiers : Ces nouvelles installations en mer mobiliseront de nombreux métiers en local et développeront la filière industrielle de l’éolien flottant.
  • Un fort potentiel : L’éolien flottant ouvre de vastes espaces d’exploitation, en Méditerranée et Atlantique notamment, mais aussi en Europe et dans le monde là où les zones côtières sont vite profondes, c’est le cas pour l’Asie par exemple ou encore le continent américain.